Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Cercle des Poètes Disparus de Nancy H. Kleinbaum

"Oh Capitaine ! Mon Capitaine !" Ces mots continuent de résonner alors que la dernière page vient de se tourner. Ce roman faisait partie de cette longue liste de bouquins que j'ai envie de lire depuis des lustres sans prendre le temps de le faire. À défaut d'avoir pu bronzer au bord de l'eau vu le temps maussade durant les vacances, j'aurai enfin pris le temps d'ouvrir cette œuvre.

PoetesDisparus_NHKleinbaum.jpg

Il fut leur inspiration. Il a transformé leur vie à jamais. À Welton, un austère collège du Vermont, dans les années 60, la vie studieuse des pensionnaires est bouleversée par l'arrivée d'un nouveau professeur de lettres, M. Keating. Ce pédagogue peu orthodoxe va leur communiquer sa passion de la poésie, de la liberté, de l'anticonformisme, secouant la poussière des autorités parentales, académiques et sociales. Même si le drame - le suicide d'un adolescent déchire finalement cette expérience unique, même si Keating doit quitter le collège, il restera pour tous celui qui leur a fait découvrir le sens de la vie. Le roman du film-événement de Peter Weir, Oscar 1990 du meilleur scénario, qui a bouleversé des centaines de milliers de spectateurs.

Lorsque j'ai ouvert le livre, j'appréhendais un chouilla la lecture vu comment le film continue de me bouleverser malgré les multiples visionnages. J'avais peur de ne pas retrouver les émotions de certaines scènes, de ne pas me détacher des personnages, sans savoir qu'en fait le bouquin était tiré du film et non l'inverse. Voui, je suis pas douée quand je m'y mets. Je ne sais pas si le fait de connaître le film par cœur a aidé ou non mais j'ai trouvé que le bouquin se lisait tout de même assez rapidement.

On se retrouve dans les années 60, dans le Vermont, dans un lieu où les termes d'honneur, tradition, discipline et excellence sont mis en avant. Cependant l'ordre établi va se retrouver un peu bousculer avec l'arrivée d'un ancien élève devenu professeur, M. Keating, qui va pousser ses élèves à profiter de leur jeunesse et découvrir le sens de la vie. Comme dans le film, Keating est un personnage que l'on a hâte de découvrir mais qui reste tout de même en retrait par rapport au groupe d'étudiants que nous suivons au fil des pages. Parmi ce groupe, nous retrouvons des profils que tout le monde a déjà croisé un jour, le timide, le rebelle, celui qui subit l'autorité parentale, l'amoureux transit ou encore celui qui va retourner sa veste dès qu'on lui parle de sanctions... Ils vont chacun, ou presque, évoluer grâce au Cercle des Poètes Disparus qu'ils ont recréé. Ce Cercle, au travers de la poésie, va les aider à passer outre les limites imposées par l'école et les libérer. Ainsi, le timide Todd va oser s'ouvrir aux autres, Neil va oser affronter son père afin de poursuivre son rêve, Knox va utiliser la poésie pour conquérir sa belle... Ils vont en sortir grandit malgré la tragédie qu'ils vont vivre.

Comme dit précédemment, je connaissais déjà l'histoire et bien que l'on ait droit à certaines scènes inédites, on suit vraiment le film, les mêmes scènes, les mêmes dialogues. Cela rend le texte assez vivant mais du coup, on a du mal à se détacher des images du film. L'émotion était bien là mais impossible de dire si ça vient du texte ou de la scène vu qu'à la lecture de certains passages, les images du film s'affichaient dans la tête. Ce livre fait sourire, trembler, serrer les poings et pleurer même. On a beau vouloir changer certains évènements, on sait qu'au fil des pages on s'en approche et le ressenti reste le même. Cette histoire ne laisse pas indifférent, on aimerait tous avoir un jour rencontrer un professeur tel que Keating. Nos personnages en sortent grandis et nous aussi. Ce roman et encore plus le film reste un classique du genre à lire et voir au moins une fois. Je ne garderai peut-être pas un souvenir transcendant du livre, mais son histoire continue de me hanter tout de même au fil des jours...

Miyu

Auteur: Miyu

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

Palin Palin ·  27 décembre 2014, 18:46

Il est également dans ma PAL depuis des lustres et j'avoue que j'aime tellement le film que cela m'a donné envie d'acheter le livre mais en même temps la peur de ne pas l'aimer ! Complexe me diras-tu ?

Miyu Miyu ·  27 décembre 2014, 19:58

@Palin : Je peux comprendre. J'ai mis du temps avant de me décider à me lancer dans sa lecture et même si j'ai bien aimé, il reste en dessous du film. Mais bon, faut dire aussi que ce dernier est plus que culte et nous fait passer par pas mal d'émotions. Donc même si le bouquin est une fidèle retranscription du film, on n'a pas le jeu des acteurs sous les yeux et on s'en retrouve un chouilla plus éloigné. C'est à tenter mais après, ne pas s'étonner si tu es déçue par la lecture.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

GlaceCommeLaMort_1.jpg

Glacé Comme la Mort de James Hayman

Je viens de passer quelques jours en compagnie d'un vieil ami rencontré il y a maintenant un peu plus de deux ans. Il s'agit de l'inspecteur principal Michael McCabe que nous suivons dans une nouvelle enquête assez originale. Il aura du tout de même patienter quelques mois dans ma PAL avant que je ne lui fasse prendre l'air.

Lire la suite

LeChevalier.jpg

Absolument dé-bor-dée ! de Zoé Shepard

Malgré l'ambiance du moment qui se prête plus au frisson vu la proximité d'Halloween ou de Samhain au choix, j'avais envie d'une lecture rapide et légère après m'être plongée dans l'univers de Stephen King et son Shining si célèbre. En survolant ma liste de bouquins, je suis tombée sur le livre de Zoé Shepard qui a fait parler de lui à sa sortie, j'ai nommé Absolument Dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire.

Lire la suite