Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

658 de John Verdon

Nouveau livre du Challenge WishList terminé et un avis mitigé sur lui. Je ne sais plus comment ce livre est arrivé dans ma WL mais le genre et surtout le résumé de l'histoire m'ont intrigué, voyez plutôt...

658_JohnVerdon.jpg

Nous sommes dans les Catskills, dans l'état de New York, David Gurney, jeune retraité du NYPD, reçoit un message d'un ancien camarade de classe, Mark Mellery, qu'il n'a pas revu depuis un bout de temps. Après un passé d'alcoolique, ce dernier s'est reconverti en gourou pour personnes fortunées désireuses de changer de vie et régler leurs problèmes d'addictions diverses et variées. S'il a repris contact avec Gurney, c'est parce qu'il pense qu'il pourra l'aider à régler l'affaire qui le tourmente à ce moment-là. En effet, depuis quelques temps, il reçoit de drôles de lettres. La première lui demandait de penser à un nombre au hasard entre 1 et 1000 puis d'ouvrir une seconde enveloppe où, bien sûr, le nombre en question était inscrit sur un papier. L'auteur menaçait Mellery de dévoiler des choses de son passé qui pourrait lui attirer quelques ennuis. Pour éviter cela, il devait envoyer une certaine somme à une boîte postale. Mellery avait alors contacté Gurney afin de lever le voile sur l'identité de ce maître chanteur. Mais lorsque quelques jours plus tard, le corps de Mellery fut retrouvé chez lui, Gurney se retrouve malgré lui entrainé à la poursuite d'un meurtrier machiavélique, où les corps s'enchaînent et les énigmes encore plus.

Nous avons droit ici à un roman qui se découpe en trois partie. La première nous présente les protagonistes. On rencontre David Gurney et sa femme dans leur maison loin de la vie tumultueuse qu'ils pouvaient avoir à New York. David y était lieutenant dans la police de New York et depuis qu'il est à la retraite, il s'est reconverti en artiste d'un genre un peu particulier vu qu'il expose des portraits des grands tueurs en série qu'il a pu arrêter durant sa célèbre carrière. Œuvres qui sont loin de plaire à sa femme. En effet, celle-ci pensait qu'une fois loin de New York et ses crimes, ils se rapprocheraient mais il n'en était rien, un malaise semblait toujours présent, malaise dont nous apprendrons la cause un peu plus loin dans l'histoire. J'ai trouvé ce début de roman très lent, j'avais du mal à accrocher. Gurney vit plus ou moins retranché dans son art, ses relations sont tendues avec sa femme et son fils, on aurait presque envie de le secouer pour le sortir de sa léthargie. J'avoue que sa femme m'a également tapé un chouilla sur le système. Éternelle insatisfaite, elle avait zappé que pour un flic comme Gurney, le boulot n'était pas seulement un boulot qu'on pouvait laisser dehors une fois la porte d'entrée fermée. Non c'était le genre dont la nature même était flic, pas seulement le côté pro, non, la vie entière. Et il va d'ailleurs nous le prouver lorsqu'arriva la lettre de Mellery. Les choses commencent alors à bouger, les premières questions sont posées. On ne se demande pas pourquoi il reprend contact après toutes ces années, ce n'est pas important ici, on se pose plutôt les mêmes questions que les deux hommes. Comment l'auteur des lettres avait pu savoir pour le nombre 658, pourquoi cette somme au centime près, qui était-il et que savait-il du passé sulfureux de Mellery ? Malheureusement, ces questions restent en suspend lorsque le cadavre de Mellery est retrouvé un matin sur sa terrasse. C'est à ce moment-là qu'on plonge dans la seconde partie du livre, à savoir l'enquête à proprement parlé.

Le roman prend alors son rythme de croisière, on accélère un chouilla. Cette fois-ci, ce n'est plus un plaisantin qui balance des énigmes que l'on cherche à résoudre, c'est aussi un tueur qui nous laisse un cadavre sur une scène de crime qui nous pose là encore beaucoup de questions. Nous rencontrons alors l'inspecteur chargé de l'enquête qui avait déjà croisé Gurney par le passé, mais aussi le procureur qui espère profiter de l'affaire pour se faire de la pub. C'est lui d'ailleurs qui décide d'engager Gurney pour aider la police criminelle lui permettant ainsi de continuer à enquêter sur la mort de son "ami". La deuxième partie du roman se concentre sur l'enquête et les énigmes laissées par le tueur. Nous sommes plus dans l'action et cela se sent à la lecture. Gurney n'est plus aussi passif, il commence son vrai travail d'enquête. Verdon continue de nous lancer dans son jeu de piste, on essaye de suivre le raisonnement des différents protagonistes, on se plie nous aussi à ce jeu d'énigmes qui prend encore plus d'ampleur dans la troisième partie du roman. Le filet est lancé, on se rapproche de notre tueur.

Cette troisième partie se concentre vraiment sur la résolution de l'enquête. La tension monte crescendo jusqu'à la fin, certaines questions restent posées. On se plait à tourner les pages voulant savoir qui est cet homme mystérieux, comment s'y est-il pris ?

Malgré un début assez lent, Verdon nous offre un premier roman de qualité avec peut-être des personnages un peu clichés sur les bords mais avec une intrigue qui remonte le niveau une fois lancée. Malgré les envies de baffer notre héros assez régulièrement, j'ai pris plaisir à découvrir l'univers décrit par Verdon, ses personnages évoluent au fil des pages et on finit par s'y attacher. La suite des aventures de notre policier à la retraite est déjà sortie, reste plus qu'à la découvrir et ça tombe bien, il me semble que les titres en question font eux aussi partie du Challenge. Affaire à suivre donc...

Miyu

Auteur: Miyu

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (6)

Venture Point Network Venture Point Network ·  08 juin 2017, 19:01

This is very interesting, You are a very skilled blogger.
I've joined your feed and look forward to seeking more of your fantastic post.
Also, I've shared your website in my social networks!

Venture Point Network Venture Point Network ·  08 juin 2017, 19:01

This is very interesting, You are a very skilled blogger. I've joined your
feed and look forward to seeking more of your fantastic post.
Also, I've shared your website in my social networks!

formight1982z7aru.realscienceblogs.com formight1982z7aru.realscienceblogs.com ·  19 juin 2017, 04:11

I'm extremely impressed with your writing skills as well as with the layout on your blog.
Is this a paid theme or did you customize it yourself? Anyway keep
up the excellent quality writing, it is rare to see a nice blog like this
one these days.

formight1982z7aru.realscienceblogs.com formight1982z7aru.realscienceblogs.com ·  19 juin 2017, 04:11

I'm extremely impressed with your writing skills as well
as with the layout on your blog. Is this a paid theme or did you customize it yourself?
Anyway keep up the excellent quality writing, it is rare to see
a nice blog like this one these days.

buy essay online buy essay online ·  22 juin 2017, 06:48

That is very interesting, You're an excessively professional blogger.
I've joined your feed and stay up for in the hunt for extra of your magnificent post.
Additionally, I have shared your web site in my social networks

buy essay online buy essay online ·  22 juin 2017, 06:48

That is very interesting, You're an excessively professional blogger.
I've joined your feed and stay up for in the hunt for extra of your magnificent post.
Additionally, I have shared your web site in my social
networks

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

GlaceCommeLaMort_1.jpg

Glacé Comme la Mort de James Hayman

Je viens de passer quelques jours en compagnie d'un vieil ami rencontré il y a maintenant un peu plus de deux ans. Il s'agit de l'inspecteur principal Michael McCabe que nous suivons dans une nouvelle enquête assez originale. Il aura du tout de même patienter quelques mois dans ma PAL avant que je ne lui fasse prendre l'air.

Lire la suite

LeChevalier.jpg

Absolument dé-bor-dée ! de Zoé Shepard

Malgré l'ambiance du moment qui se prête plus au frisson vu la proximité d'Halloween ou de Samhain au choix, j'avais envie d'une lecture rapide et légère après m'être plongée dans l'univers de Stephen King et son Shining si célèbre. En survolant ma liste de bouquins, je suis tombée sur le livre de Zoé Shepard qui a fait parler de lui à sa sortie, j'ai nommé Absolument Dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire.

Lire la suite